Pixel Stories - Activez la fonction Images de votre navigateur !

À propos des créations originales

Pixel Stories, qu'est-ce que c'est ?

Bonjour. Si vous vous trouvez ici, c'est nécessairement que vous voulez plus d'informations sur le site que vous êtes en train de parcourir. Ne cherchez pas plus loin, vous êtes au bon endroit !
L'idée de faire de la bande dessinée n'est pas neuve pour moi. Faute de savoir dessiner, ma première œuvre véritablement publiée et diffusée fut La Minute Jump. Il s'agissait d'un sprite comic, bande dessinée réalisée à partir de ressources tirées de jeux vidéo. Cette BD mettait en scène les membres d'une communauté Internet, et est de fait une gigantesque private joke - elle reste toutefois accessible et parfaitement lisible dans son intégralité. Des épisodes furent publiés jusqu'en 2014, et 2016 marqua la publication de gags inédits, destinés à clôturer l'aventure définitivement. Si vous l'avez connue du temps de sa diffusion sur le forum Phoenix Wright, ou même l'avez lue sur le forum que j'avais déployé pour stocker proprement l'ensemble, n'hésitez pas à jeter un œil au site actuel : Comme il ne repose sur aucun moteur préconstruit, cela me permet de vous proposer l'édition définitive de la Minute Jump, avec même quelques contenus inédits jusque-là !
Cette même année 2016 marque un tournant majeur, déclenché par la société japonaise Capcom. En effet, dans le cadre de la promotion de la célèbre licence Ace Attorney, des pixel-arts minimalistes sont créés par la firme, et diffusés par divers moyens : sur leurs propres sites web, en thèmes pour les consoles Nintendo 3DS, et même sur les produits dérivés et dans certaines boîtes de jeux au Japon. Je prends alors l'initiative de les reproduire, et d'y ajouter les personnages manquants, dans le but de concevoir une bande dessinée extrêmement épurée pour mon site web consacré à la licence. Pixel Wright est né et est également disponible en langue anglaise (d'ailleurs si vous comprenez l'anglais n'hésitez pas à lire la VA du premier chapitre, qui est une adaptation d'un contenu autrement intraduisible), mais ne dépassera finalement pas cinq chapitres. J'admets qu'au cours de la réalisation du prologue, qui devait résumer les évènements d'une partie des jeux de la série, j'ai mis un terme à cette aventure - mais je n'ai pas cessé l'aventure Pixels pour autant.
Pixel Potter part d'un constat très simple : Et si l'on résumait le premier volume de l'univers du célèbre sorcier ? Malgré quelques designs empruntés aux films, il est pour moi hors de question de considérer la série cinématographique comme une référence sérieuse, c'est pourquoi ce sont avant tout les textes qui sont respectés. Quant aux designs ils sont, dans la mesure du possible, tirés du jeu de cartes Harry Potter.
Contrairement aux productions précédentes, Pixel Potter se veut tout public. Il ne comporte aucun gros mot, aucune allusion grivoise, et peut donc être lu à tout âge !
2019 marque l'entrée sur Pixel Stories d'Espion i et d'Alys. J'ai moi-même conçu l'univers d'Espion i au début des années 2000 ; et il est à présent revisité sous un jour plus adulte, héritant d'un scénario plus digne de ce que j'ai pu composer au cours de ma vie. Quant à Alys, c'est une aventure inédite du personnage de Voxwave que je vous propose.
D'autres projets sont en chantier pour 2020, parmi lesquels une nouvelle performance basée sur la saga Digimon Adventure !

Est-ce tout public ?

La Minute Jump et Pixel Wright peuvent parfois contenir des grossièretés. L'intégralité des autres travaux proposés est tout public et facilement lisible de 7 mois à 777 ans.

Peut-on réutiliser les ressources ?

Eh bien oui et non ! Pour commencer, il faut savoir que je me détache de toute responsabilité quant à tout contenu publié en dehors de Pixel Stories. Il n'est pas difficile de concevoir des pixel-arts comme ceux que vous voyez sur ce site, il n'est pas non plus difficile d'emprunter ceux qui sont en ligne, et si je peux comprendre l'envie de les réutiliser, je sais aussi qu'ils peuvent être réutilisés dans n'importe quel cadre, légitime ou non. De plus, je préfèrerais dans la mesure du possible éviter que mes lettres, qui sont des personnages entièrement originaux, ne soient réutilisées dans un cadre extérieur.
De façon générale, j'ai mis en place Pixel Database, un site de ressources comportant une grande partie des pixel-arts que j'ai pu réaliser, sur à peu près tous les thèmes possibles et imaginables. Des conditions d'utilisation y sont spécifiées. En résumé : pas de profit monétaire, un lien vers pixelstories si vous diffusez, et un petit courriel à gold@u-timelab.com pour m'avertir de votre production. Vous pouvez évidemment enregistrer les ressources et en faire tout ce que vous voulez sans en avertir qui que ce soit du moment que vous ne diffusez pas !
Pour toute autre utilisation, dans quelque cadre que ce soit, envoyez-moi un courriel. Enfin, n'oubliez pas que les pixel-arts disponibles s'inspirent de Capcom, voire, pour les personnages d'Ace Attorney et certains animaux, sont copiés du travail de ces derniers, donc il peut être intéressant de les créditer si vous utilisez leurs personnages.

Les projets non-terminés le seront-ils un jour ?

Très honnêtement ça dépendra surtout de mon envie de les reprendre ou non. La Minute Jump n'a plus de raison d'être poursuivie. La poursuite du prologue de Pixel Wright n'est pas à l'ordre du jour, et les chapitres plus absurdes qui composent cet univers n'auront probablement jamais de suite non plus. Aucun volume supplémentaire de Harry Potter ne fera l'objet d'un résumé. Vis-à-vis d'Espion i, ce n'est à vrai dire qu'une question de temps, de motivation et de volonté - À l'heure actuelle cette saga est loin d'être terminée, mais c'est bel et bien prévu.
Quant à Alys, ses aventures ne connaîtront pas de suite directe, mais l'idée d'utiliser les personnages que j'ai créé pour l'occasion dans un tout autre cadre est toujours en cours de réflexion.

Comment savoir s'il y a des nouveautés sur le site ?

Outre l'accueil principal, dont les icônes vous avertiront aisément des éventuelles nouvelles séries mises en ligne (qu'elles soient à l'état de projet ou en cours de réalisation), vous noterez que depuis avril 2020 la page d'accueil de Pixel Stories s'est considérablement étoffée, intégrant notamment une simple page fixe d'actualités.
L'ajout de nouveaux pixel-arts à la base de données n'y sera pas répertorié, dans la mesure où cela ne présente que peu d'intérêt ; mais d'autres ajouts (nouveaux chapitres, nouveaux projets) pourront être signalés par ce biais le cas échéant.

Y a-t-il d'autres projets à venir ?

Les projets qui n'ont pas assez de contenu pour être publiés, mais qui sont suffisamment travaillés pour que j'aie effectivement la certitude de pouvoir les publier à terme, seront systématiquement indiqué à l'accueil, dans la rubrique « Prochainement ». Il est probable que du contenu soit mis en ligne en petite quantité, donc si vous voulez un aperçu n'hésitez pas à cliquer sur les liens et à jeter un œil.

Et pour les non-francophones ?

Je vais supposer que si vous en êtes là vous êtes francophone et capable de comprendre ce que j'écris. Cela dit, si vous souhaitez présenter Pixel Stories à des amis qui ne comprennent pas la langue de Molière, vous serez peut-être heureux de savoir que quelques portions peuvent largement être compréhensibles par ces derniers. Outre Pixel Wright, qui dispose d'une version anglaise intégrale, l'index sur lequel vous vous trouvez est aussi intégralement adapté en langue anglaise, ne donnant dans ce cas que les sites adaptés à un public anglophone - généralement des sites à l'intérêt surtout graphique, et où même un public francophone ne serait pas gêné par quelques mots qui ne sont pas dans sa langue. Cela peut donner de curieux résultats, les deux langues étant parfois amenées à se côtoyer, mais cela semble a priori la façon la plus efficace de proposer un contenu bilingue dans le cas qui nous intéresse.

J'aimerais laisser un mot sur le site !

J'adore les retours et ça me ferait vraiment très plaisir ! Je compte si possible installer un livre d'or. Lorsque ce sera fait j'éditerai ce message, mais en attendant vous pouvez toujours écrire à gold@u-timelab.com.

Les sites ne s'affichent pas correctement !

Vous utilisez un navigateur obsolète. Ou Internet Explorer. Ou pire : une version obsolète d'Internet Explorer.
Peut-être aussi utilisez-vous un ordinateur obsolète, ne vous permettant pas d'accéder à une version récente de votre navigateur. On recommande dans tous les cas l'utilisation de l'excellent navigateur Vivaldi. Si votre ordinateur est trop vieux et ne permet pas l'installation de ce logiciel, vous pourrez toujours naviguer, mais le confort d'utilisation risque de s'en trouver fortement affecté, Pixel Stories tirant parti d'un certain nombre de nouveautés propres à html5 et css3 afin de proposer l'expérience la plus agréable possible.

Pourquoi les sites de Pixel Stories ne sont-ils pas adaptés au format mobile ?

Ce n'est pas par manque de compétence. Je sais très bien adapter un site web au format mobile ; d'ailleurs vous noterez que la page d'accueil en elle-même y est adaptée. Le simple fait d'exposer des images d'une certaine taille, qui s'adapteraient très mal à certaines tailles d'écrans, impose cependant cette restriction. Il est tout à fait possible de parcourir Pixel Stories sur smartphone ; cependant l'interface reste globalement pensée pour une navigation sur ordinateur.

D'accord, mais ça ne nous dit pas où est Charlie.

Sur le fond d'écran derrière ? Il n'y est pas. En revanche vous pouvez jouer à Où est Josy, Où est Kokichi, et même à Où est le Marsupilami ! Sans oublier, bien entendu, Où est Mr. Charley ! Avez-vous également trouvé Shantae, Batman la Relève, le Digimon Kaiser, Isaac Newton et Suezo ?