Pixel Stories - Activez la fonction Images de votre navigateur !
Si Pixel Stories utilise de nombreuses licences, plus ou moins connues, à des fins d'hommage ou de parodie, certaines créations, certaines histoires que vous pourrez lire, certains personnages, sont totalement issus de mon imagination ; et je vous demande donc de ne pas les réutiliser sans avoir obtenu auparavant mon accord.

Espion i

Espion i est une histoire de jeunesse. Tout ce que j'ai pu écrire ou dessiner avec les personnages de cette saga est ici restitué (à l'exception d'un ou deux concepts en trop, qui ne fonctionnent plus pour une histoire plus sérieuse). Les éventuelles incohérences existant à l'époque sont conservées, mais expliquées autant que possible ; de même que des concepts qui pourraient paraître bancals. L'écriture se veut par ailleurs plus adulte, plus intelligente, tout en intégrant l'absurdité inhérente aux bandes dessinées Pixel Stories.
Espion i, c'est aussi toute une série de codes extrêmement clichés. Il n'est pas difficile d'y décerner l'influence de dessins animés et de bandes dessinées des années 90 et 2000. Ainsi, en glanant ici et là des concepts de shonen, Espion i en devient une pure et simple parodie, qui se prend au sérieux.
Notons enfin que pour combler les incohérences d'une série de bandes dessinées dans lesquelles un héros se contentait de mettre à terre des méchants qui n'avaient pas de vrai but défini (à l'exception peut-être de la conquête du monde), l'existence même desdits personnages fait l'objet d'un arc narratif beaucoup plus fouillé. Tout est dit.

L'Organisation de l'Ombre

C'est précisément dans les aventures d'Espion i qu'est née l'Organisation de l'Ombre. Car c'est bien connu, lorsque combattre le même méchant en boucle devient redondant, il faut une menace supérieure.
Un très mauvais livre de fantasy (“Je m'appelle Luna, c'est le jour de mon anniversaire, j'ai 20 ans aujourd'hui. Je fais 1m78, brune aux cheveux bouclés, mate de peau, les yeux bleus, je ne suis pas comme ces mannequins toutes maigres, j'ai des formes.” Ouïlle, ça pique.) portant ce titre est en vente depuis quelques années sur Amazon. Puisque c'est, à l'heure où sont écrites ces lignes, le seul résultat lorsque l'on tape "Organisation de l'Ombre" sur les moteurs de recherche, c'est du reste plutôt positif pour moi, puisque cela implique que je suis le premier à avoir imaginé ce nom.
Cet apparté fait, passons à la présentation. L'Organisation de l'Ombre est un élément central de mes créations. La BD Alys, qui porte sur un univers de base très peu construit, m'a permis de la faire revenir sur le devant de la scène et de créer force concepts et personnages.
L'Organisation de l'Ombre est une sorte de mafia criminelle aux buts assez flous, qui dispose de la capacité de se téléporter d'un plan du multivers à un autre. L'Organisation est présente dans tout le multivers, à plus ou moins grande échelle. De nombreuses entreprises de façade lui permettent de financer ses activités moins légales, et il ne fait aucun doute que les grands criminels et despotes de la plupart des mondes, passés, présents et futurs, ont eu affaire à un moment ou à un autre à un représentant de l'Organisation.
Le temps ne veut rien dire pour une telle surpuissance, capable de se déplacer non seulement dans les dimensions, mais également dans les époques. Son fondateur, le Chef d'Orchestre, maintient toutefois la règle d'or de demeurer dans l'ombre, et donc de ne pas influencer le cours de l'Histoire plus que nécessaire.
L'éclopé, l'un des personnages rencontrés dans l'aventure d'Alys, est devenu par la suite bras droit du Chef d'Orchestre, et Les complots de l'Organisation de l'Ombre se situent chronologiquement tout de suite après Alys - toutefois, les deux bandes dessinées peuvent très bien se lire séparément, comme deux ensembles distincts.
Enfin, une note sur le logo O². Cela évoque bien sûr les deux O majuscules du titre de l'Organisation, et ce logo date de l'époque d'Espion i.
L'Organisation est un fil rouge formidable, et il n'est pas impossible qu'on la revoie plus tard, dans d'autres univers. Qui sait ? L'avenir le dira.

La Minute Jump

La Minute Jump est un concept un peu hybride, inspiré d'autres concepts similaires vus par ailleurs sur Internet il y a de nombreuses années. Les ressources utilisées étant largement tirées de jeux vidéo (principalement, mais pas exclusivement, Jump Super et Ultimate Stars (d'où le titre, d'ailleurs), The World Ends With You et les Sonic de la Game Boy Advance), c'est davantage le concept qui se veut original.
LMJ est une collection d'histoires dont les protagonistes sont grandement inspirés de membres de forums Internet.
Parfois imitée, jamais égalée (et pourtant j'aurais aimé), La Minute Jump a beau être ce qu'on appelle une private joke, elle reste dans son ensemble facilement accessible, ayant même amené des gens à s'inscrire sur le principal forum concerné (!).
Les idées suivantes ont déjà fait l'objet de plagiat :
• Le titre et le concept (cela donna toutefois de la matière à La Minute Jump 3)
• Le concept seul (plusieurs fois, systématiquement avec les personnages des jeux Jump, et systématiquement pour des planches de qualité très médiocre ; cela dit je pense que les personnes concernées n'avaient même pas conscience que leurs productions pouvaient s'apparenter à du plagiat. Si vous vous reconnaissez dans cette description, sachez que je ne souhaite exposer personne, mais que ce n'était pas franchement un acte très sympathique, ni une idée très inspirée).

Pour éviter que de tels comportements se renouvellent, j'ai lancé à l'époque l'initiative Faîtes votre Minute Jump. Le taux de participation à ce projet ayant été anecdotique, on peut dire que cette idée n'a pas porté ses fruits.
Quoiqu'il en soit, si rien ne vous interdit de vous inspirer et de proposer un concept similaire à vos amis, je ne vous demanderai que trois choses :
1. Ne réutilisez en aucun cas le titre La Minute Jump.
2. Créditez l'authentique Minute Jump, en plaçant un lien vers http://laminutejump.pixelstories.fr
3. Comme d'habitude, envoyez-moi un courriel !
En revanche, si vous souhaitez littéralement faire votre Minute Jump, la section d'origine du forum concerné est toujours ouverte, donc n'hésitez pas à y participer !